01 44 53 36 30

Generic selectors
Mot(s) exact(s) uniquement
Chercher dans le titre
Chercher dans le contenu
Chercher dans les actus
Chercher dans les pages
Filtrer par catégories
certification
Cyber sécurité
Design graphique
Designer web
Financement
Formation formateur
Non classé
Scoop.it
Voeux

La reconversion c’est notre métier!

5 mai 2019 - Non classé

​La reconversion c’est notre métier!

Reconversion m2i formation diplômantePenser reconversion, se faire coacher, utiliser son compte formation : les moyens pour prendre un nouveau tournant professionnel sont à portée de main.  Une personne en reconversion a déjà acquis les codes de l’entreprise et elle fait preuve d’une motivation sans bornes, estime Marie-Lorraine Paulin représentante départementale 37 de l’Association nationale des DRH. Il faut faire la démarche de changer de vie professionnelle, d’être un débutant et avoir l’envie. Ces candidats-là ont une maturité professionnelle et personnelle. Leur profil atypique apporte une autre expérience de groupe. » 62% des directeurs de ressources humaines (DRH) estiment que les reconvertis sont un atout pour leur société, car plus épanouis.

Y-a-t-il des difficultés?

Pour autant, cette professionnelle n’élude pas les difficultés en chemin. « C’est un long projet, impliquant, avec par exemple de la validation des acquis (VAE), un financement parfois compliqué avec d’éventuelles baisses de revenu. Certains prennent des cours du soir et il faut alors assurer l’intendance à la maison… » Nathalie Gardère, 52 ans, travaille pour Thalès à Bordeaux. Elle racontait son parcours récemment dans les colonnes de la NR : « En 2010, j’ai changé de poste. Je suis arrivée aux ressources humaines et j’ai tout appris sur place. » Plus tard, elle a souhaité obtenir une licence professionnelle assistante de gestion des ressources humaines en VAE. C’est à l’IUT de Poitiers qu’elle a trouvé la formation adéquate. Pendant une année, elle a préparé son dossier chez elle, sur son temps libre, accompagnée à distance par une référente de l’université poitevine. Grâce à ce diplôme, elle s’est vu confier un nouveau poste.

Où se faire aider pour une formation ?

Les organismes disponibles pour vous aider : Pôle emploi, Apec, Greta, Cnam, Afpa, Agefiph, chambre de métiers. À noter que le CIF est remplacé par le CPF de transition professionnelle. Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de formation en alternance et de formation qualifiante avec stage pratique.

À Tours, le cabinet de recrutement Source vient de mettre au point une offre à destination des candidats « n’ayant pas postulé depuis plus de dix ans et ne connaissant pas les nouveaux outils digitaux », expose Gilles Roger, dirigeant. Les premiers retours sont positifs, grâce notamment à l’exercice vidéo – « indispensable pour son effet miroir » avec InterviewApp.
La réforme récente de la formation professionnelle entend apporter une plus grande souplesse pour les changements de parcours. Une fois créé le compte en ligne sur moncompteactivite.gouv.fr, le salarié ou le demandeur d’emploi peut piloter ses demandes d’évolution professionnelle en choisissant sa formation. Il est possible de se faire aider par un conseiller (différent selon son statut). L’intérêt par exemple de faire un bilan de compétences et un test d’orientation est d’avoir une garantie pour obtenir de meilleurs financements vers un métier qui vous convient ET qui recrute. On peut ainsi penser à l’informatique, la fonction publique, les métiers du bien-être, les services à la personne ou le paramédical. Certains métiers demandent toutefois un diplôme précis. Les professionnels conseillent souvent de penser à un plan B en cas d’impossibilité pour le projet initial.

Oui, c’est long, il faut un peu de temps

 

En cas de reconversion, il faut prévoir une durée d’environ deux ans entre le début des recherches et l’entrée en fonction, sauf s’il s’agit d’une formation longue.

Parmi les déclencheurs d’une reconversion ou d’une nouvelle orientation, il y a l’impératif de ne pas rester en poste dans un métier « toxique », fait par défaut. « On voit des gens suivre un cursus parce qu’ils ont de bons résultats scolaires, ou par pression familiale », déplore Marie-Lorraine Paulin. Cela peut être aussi vers un métier familial, ou métier sans trop d’études, un métier qui recrutait. « Il peut y avoir un risque de stress ou de burn out. C’est à nous, aux ressources humaines, de détecter ces risques. Pris à temps, on peut proposer un autre poste par exemple. Mais si le salarié a vraiment envie d’autre chose il vaut mieux l’accompagner. Certains ont un projet très abouti de création d’entreprise ; cela peut devenir toxique s’ils restent. » Celle qui dirige le recrutement dans l’agence tourangelle de I’Car Systèmes indique que « ces problématiques vont émerger de plus en plus avec les générations qui ont besoin de diversité. J’ai l’exemple d’un collaborateur qui avait envie de créer son entreprise et qui va finalement être prestataire chez nous deux jours par semaine. » Soit une nouvelle définition de la pratique professionnelle.

Muguet m2i formation diplômante

2 mai 2019 - Non classé

Semaine de Mai fait ce qu’il te plaît

Ce brin de muguet pour le bonheur et la paix dans les coeurs   More from my siteM2I obtient 16 certifications inscrites à l’inventaireQue cette…

Certification vidéo m2I formation diplômante

8 mai 2019 - Non classé

Chronique d’une montée en compétences réussie!

Chronique d’une montée en compétences réussie! Depuis ces dernières années, le paysage de la formation professionnelle a été modelé pour répondre aux transformations des pratiques…

M2i Certification

FSE
Microsoft Gold
FFP
OQPF Certification M2i
TOSA

Copyright © 2017 – Mentions légalesPlan du siteDesign & Expertise WordPress par MD Webdesigner

Lire les articles précédents :
1er avril : la réforme de la formation

Le 1er avril, ce n’est pas un poisson d’avril, la réforme de la formation entre en vigueur. Les nouveaux acteurs...

Fermer